Témoignage : Maintien et Transition

Lucile Delhomme, chargée de mission handicap au sein de Cap emploi, nous parle du Maintien et de la Transition professionnelle, et présente le témoignage d’une salariée.

Les Chargés de Mission Handicap Maintien et Transition professionnelle de Cap Emploi accompagnent notamment les salariés/ agents, employeurs et travailleurs indépendants dans la recherche de moyens de compensation pour maintenir les salariés en situation de handicap en risque d’inaptitude dans l’entreprise.

Les solutions proposées pouvant être un aménagement de poste ou une réorganisation du poste (tâches, horaires…).

Dans certaines situations, lorsque le maintien dans l’entreprise n’est plus possible, nos chargés de mission handicap Maintien et Transition soutiennent et conseillent alors les salariés/agents dans leur reconversion professionnelle. Sachant qu’en cas de changement de statut pour la personne, le relais peut être pris au sein même de Cap Emploi par les chargés de missions en charge de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Ainsi, Cap emploi assure un suivi des personnes tout au long du parcours professionnel.

FOCUS et témoignage:

En 2012, dans une entreprise agroalimentaire, la salariée travaillait à un poste de cariste depuis 10 ans lorsqu’elle a eu un accident de travail.

Après plusieurs mois d’arrêt de travail, elle reprend sur un poste de préparation de commande.

Cap emploi mobilise, avec l’employeur, une Reconnaissance de la Lourdeur du Handicap (RLH) pour compenser une perte de productivité (lenteur). Cette aide est renouvelée 3 ans plus tard.

En 2016, suite à une évolution de la situation de santé de la salariée, de nouvelles difficultés sont identifiées par l’employeur. Cap emploi est sollicité pour rechercher d’autres solutions et dans le même temps, réfléchit avec elle sur l’orientation vers un bilan de compétences pour envisager un reclassement interne sur un autre poste.

"Quand le médecin du travail m’a dit que je serais inapte à mon poste, ça été très difficile à vivre. Les douleurs étaient importantes et ne me permettaient pas de réfléchir correctement."

Il n’y a pas de poste adapté à ses restrictions médicales, identifié dans l’entreprise.

En 2017, pendant un arrêt de travail, la salariée fait un bilan de compétences qui l’ouvre vers d’autres métiers : gestion de stock, comptabilité, qualité.

"Un cheminement qui a pris du temps pour moi mais je ne voulais plus aggraver mon état de santé."

En 2018, elle décide de faire une formation d’assistante comptable, de 6 mois, financée par son CPF Transition Professionnel, avec un cofinancement AGEFIPH. Cap emploi intervient à sa demande pour mettre en place un siège adapté afin de soulager ses douleurs pendant la formation et les stages.

« En formation le goût pour le métier s’est concrétisé ».

En 2019, à l’issue de la formation, elle est licenciée pour inaptitude.

« J’ai tourné la page sereinement », précise la salariée.

Le relai est transmis, au sein de Cap emploi, à une conseillère du service d’accompagnement des demandeurs d’emploi.

En conclusion:

Suite à des missions intérim, elle intègre, en mars 2020, un cabinet comptable en CDI.

« Il y a eu du stress et de l’angoisse, il y a des moments de doute avec des douleurs importantes. Ça m’a demandé beaucoup d’énergie, il a fallu se battre, il faut être acteur ! Mais maintenant le poste est bien adapté physiquement et le siège me va parfaitement. Je suis soulagée au niveau des douleurs. Ça fait du bien à tout le monde, aussi à la famille. Je suis tombée sur les bonnes personnes qui m’ont bien accompagnée » conclue la salariée.


Les partenariats